Youenn Guillanton. Un récital en breton

31/12/2009


La dernière manifestation de cette fin d'année, à la chapelle Saint-Sébastien, mardi soir, a mis en évidence le parcours du charismatique chanteur Youenn Guillanton, auteur-compositeur inspiré par la culture bretonne et par ses rapports avec les éléments naturels. Si la qualité artistique de l'interprète était au rendez-vous, le public ? une trentaine de personnes seulement ? ne l'était pas vraiment. Les oublieux ont raté un morceau de choix, un moment à marquer d'une pierre blanche, tant la voix de Youenn Guillanton mettait en partance vers un monde imaginaire mêlé d'une réalité plus palpable.
Lumière sur la mer
Au programme, de la poésie et la narration d'histoires qui évoquent les regards croisés de gens de terre et de gens de mer, dans des textes très forts. L'esprit créatif du compositeur et ses états d'âme ont emporté l'auditoire, certes maigrelet mais connaisseur. Et, par ses chansons a capella en breton, le fluide est passé, donnant aux participants l'envie de voir la soirée se prolonger encore. Tout un chacun, séduit par la description d'éléments aussi simples que le temps, la pluie ou la mer, a pu se procurer la dernière oeuvre du chantre breton, ex de l'association Meuriad Breizh et intitulée «Goulou war ar mor» (lumière sur la mer), une allusion aux phares, aux îles bretonnes, une sorte de balade poétique et contemporaine liant intimement mysticisme et modernité

 

L'artiste et humaniste Youenn Guillanton évoque, en langue bretonne, des pans de vie, dans la pure tradition.